Return to site

Si Maman Si, ou la parentalité bienveillante

Au moment, où j’écris ces lignes, je suis sous le choc. La maman en moi pleure. Pourquoi ? Les médias et surtout les réseaux sociaux ont relayé pendant plusieurs jours la semaine dernière, l’histoire de ce petit garçon de neuf ans qui est mort sous les coups de bâtons de son frère et de sa sœur. Leur maman leur aurait demandé de corriger le petit, qui ne voulait pas faire ses devoir. J’en suis restée glacée. Glacée pour ce petit, cette souffrance qu’il a dû endurer, glacée pour le frère, la sœur qui devront vivre avec ce traumatisme toute leur vie, et cette maman avec sa culpabilité.

Glacée aussi, parce que ce genre d’agissement me fut familier à une période de ma vie. De ce camarade de classe qu’on punissait à coup de tuyaux d’arrosage devant toute la classe, et dont les camarades devaient tenir les mains et les pieds pour qu’il ne bouge pas, à ce cousin qui recevait régulièrement des coups de ceinture, aux gifles, aux genoux sur le sol en plein soleil, aux privations de repas, à cette amie que sa mère attachait avant de la battre à coups de branches d’arbres. J’ai vécu certaines de ces « punitions » et j’ai été témoin de beaucoup plus. Je n’en suis pas morte. Aucun enfant autour de moi n’est décédé sous les coups. Ce qui fait qu’à l’âge adulte, ces pratiques, cette violence inouïe, ne me choquaient plus. Un enfant, ça s’éduque, m’avait ‘on dit. Et s’il faut passer par la punition corporelle…

« Avant, j’avais des principes. Maintenant, j’ai des enfants »

Cette maxime est l’une de mes préférées, lorsqu’on aborde le thème de la parentalité. Ceux qui me connaissent l’ont déjà entendu plusieurs fois. Quand j’ai eu mes enfants, ma vision de la punition n’a pas tardé à être remise en cause, pour plusieurs raisons. La première, étant que mon mari n’était pas du tout, mais alors pas du tout d’accord avec ce genre de choses. La seconde, je ne me voyais pas à agir de telle manière envers mes enfants. Je ne dis pas qu’ils ne se sont jamais pris de fessées plus petits, mais plus le temps passe, plus je me rends compte du mal profond que ce genre de punitions entraîne chez tout le monde, adultes comme enfants. Les dégâts que nous pouvons infliger à nos enfants…

La raison pour laquelle je vous parle de tout cela? Le dernier épisode de mon podcast.

Il y’a 15 jours, j’ai enregistré ce podcast avec Inès.

J’étais attablée à un café (le son de mon côté n’est donc pas terrible), et Inès était chez elle. Tu excuseras donc le son de très mauvaise qualité de mon côté, impossible d’améliorer tout ça après coup. La voix d’Inès est par contre limpide, c’est le plus important.

Inès ? Qui est Inès ? Tu ne connais pas Inès ? Laisse-moi remédier à ce manquement rapidement. Inès comme moi, est maman de deux bouts de choux. Elle a gentiment accepté de lire Kinlam et les Animaux de la Forêt avant sa publication. Nous avons ainsi fait connaissance virtuellement, et j’ai commencé à la suivre avec plus d’assiduité. Son blog, simamansi.com, est un havre de paix et de douceur. Inès y parle de son quotidien de maman, donne des astuces, des recettes, des conseils.

Son approche de la parentalité positive et l’éducation bienveillante m’a attiré, je me suis interrogée, et j’ai voulu lui poser des questions. Il m’a semblé urgent et important de partager ce podcast avec vous cette semaine, non seulement à cause de l’évènement malheureux qui s’est produit récemment, mais surtout pour alerter et sensibiliser. Non, ce n’est pas leur rendre service pour plus tard que de les frapper. Cela ne fera pas d’eux de meilleurs adultes, au contraire. Non, ce n’est pas une histoire de couleur de peaux. Blancs ou noirs, personne n’est immunisé contre le traumatisme. Non, ils ne vont pas oublier, JAMAIS ! Quoi faire alors ? Il y’a d’autres solutions. Inès, dans cet entretien, à gentiment partagé son expérience et donné quelques pistes et options.

Inès et moi avons donc abordé les sujets suivants :

3’00 Comment elle s’organise pour passer autant de temps avec ses enfants

5’00 L’éducation bienveillante

8’00 Son cheminement

14’00 Les Ateliers DearMama

19’00 L’importance du travail sur soi

24’10 Comment ne pas en faire des enfants gâtés

30’20 Prendre du temps pour soi

34’59 Et la télé alors ?

39’00 Pour plus d’information sur l’éducation bienveillante, Inès conseille le compte Insta @bestofd

J’ai passé un très bon moment, plein de bienveillance avec Inès. Je suis sûre que ce n’est pas le dernier podcast que nous enregistrons ensemble, et je vous encourage à la suivre sur Insta @si_maman_si.

N’hésitez pas à revenir vers nous avec des commentaires et feedback.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly